top of page

Laxité Vaginale : Conseils pour Restaurer la Tonicité du Vagin

Dernière mise à jour : 21 mai

La laxité vaginale est une préoccupation importante pour de nombreuses femmes congolaises, souvent causée par des événements tels que l'accouchement ou des pratiques sexuelles excessives. Cette condition peut avoir des répercussions significatives sur la santé et le bien-être, mais il existe des solutions pour restaurer la tonicité vaginale. Dans cet article, nous explorerons les causes du relâchement vaginal, ses conséquences, les risques en cas de traitements inappropriés et nous vous donnerons quelques conseils pour traiter ce problème.



problème de laxité vaginale au Congo


Qu’est-ce que la laxité vaginale ?


La laxité vaginale entraîne une sensation de relâchement du vagin qui peut avoir des implications sur la santé et le bien-être des femmes.


Définition

La laxité vaginale est définie comme la diminution de la fermeté et de la souplesse des muscles et des tissus entourant le vagin. Cela se produit lorsque ces derniers perdent leur capacité à se contracter et à retrouver leur forme initiale après avoir été étirés.


Cette condition peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie d'une femme, affectant sa confiance en soi, sa satisfaction sexuelle, et même sa santé reproductive. Il est donc essentiel de reconnaître les signes de laxité vaginale et de rechercher des solutions appropriées pour restaurer la tonicité et l'élasticité des tissus vaginaux.


Causes de la laxité vaginale

La laxité vaginale peut être provoquée par plusieurs facteurs, tels que :

  • un accouchement par voies basses avec déchirure périnéale. Lors de l’accouchement, les tissus vaginaux subissent un étirement important pour permettre le passage du bébé. Dans certains cas, cela peut entraîner des déchirures du périnée, affectant davantage la tonicité du vagin ;

  • des changements hormonaux, notamment lors de la ménopause entraînent une diminution des niveaux d'œstrogène ainsi qu’une baisse de la production de collagène pouvant contribuer à la laxité vaginale ;

  • une prédisposition génétique ;

  • de mauvaises habitudes de vie, notamment le tabagisme, peuvent affecter la santé des tissus vaginaux en réduisant la circulation sanguine et en perturbant le processus de guérison après des traumatismes comme l'accouchement ;

  • des rapports sexuels excessifs ou des activités qui entraînent un étirement répété des tissus vaginaux.

Symptômes d’une perte de tonicité du vagin

Les symptômes de la laxité vaginale peuvent varier d'une personne à l'autre. Il s’agit principalement de :

  • une sensation de lâchage ou de relâchement du vagin. Cela peut être décrit comme une perte de fermeté et une sensation de pesanteur dans le bas du ventre ;

  • des difficultés à ressentir du plaisir pendant les rapports sexuels ;

  • des fuites urinaires ou de l’incontinence, notamment à l’effort physique, en toussant ou en éternuant ;

  • une descente d’organes dans les cas les plus graves.

Quelles sont les conséquences des pratiques inappropriées sur la santé vaginale ?


Il est essentiel de comprendre les conséquences d’avoir recours à des techniques inappropriées sur la santé vaginale, notamment au Congo où les femmes utilisent parfois des solutions non médicales pour retrouver la tonicité de leur vagin. En effet, ces pratiques, telles que les remèdes traditionnels à base de plantes ou les solutions vendues sur les marchés, peuvent avoir de graves répercussions sur leur santé reproductive et sexuelle.


Destruction de la flore vaginale

L'utilisation de produits non prescrits par un médecin, tels que les bains intimes à base de plantes, peuvent perturber l'équilibre délicat de la flore vaginale. Composée de bactéries bénéfiques, celle-ci est essentielle pour maintenir un environnement vaginal sain.

Les remèdes traditionnels, bien qu'ils puissent sembler naturels et inoffensifs, peuvent contenir des composants qui perturbent l'équilibre naturel de la flore vaginale, créant un terrain propice à la croissance des bactéries pathogènes et augmentant le risque d'infections telles que les infections à levures ou les vaginoses bactériennes.


Risques d’apparition de plaies

Le citron, le gingembre ou encore la pierre d’alun, sont des produits souvent utilisés au Congo pour nettoyer et rétrécir le vagin. Néanmoins, il est très important de savoir que l’introduction de telles substances inappropriées dans le vagin peut causer des microtraumatismes aux tissus vaginaux, favorisant le risque de développement de lésions et l’entrée de germes extérieurs.

Ces plaies peuvent être douloureuses et contribuer à la croissance de bactéries pathogènes, augmentant ainsi le risque d'infections et de complications. Les femmes doivent être conscientes des dangers associés à ces pratiques et rechercher des traitements médicaux validés par les professionnels de santé.


Conseils et solutions pour restaurer la tonicité vaginale ?


Après avoir identifié les symptômes et les conséquences de la laxité vaginale, il est important d'explorer les options de traitement disponibles pour restaurer la tonicité vaginale et améliorer la santé reproductive et sexuelle des femmes.


Consulter un gynécologue

La première étape pour traiter la laxité vaginale est de consulter un gynécologue. Spécialement formé pour évaluer les problèmes liés à la santé sexuelle et reproductive, il est le plus compétent pour vous recommander les meilleures options de traitement. Le gynécologue peut effectuer un examen physique pour évaluer l'étendue de la laxité vaginale et discuter de vos antécédents médicaux. En fonction de ces informations, il vous recommandera le traitement le plus approprié à votre cas, tel que des exercices de renforcement musculaire, des médicaments ou, dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale.


Exercices et techniques de renforcement des muscles du plancher pelvien

Les exercices de renforcement des muscles du plancher pelvien, également connus sous le nom d'exercices de Kegel, sont souvent utilisés comme première ligne de traitement pour la laxité vaginale. Cela consiste à contracter et à relâcher les muscles du périnée pour renforcer leur tonus et leur élasticité.


Comment faire ?

  • couché sur le dos, genoux fléchis, à l'expiration, contractez les muscles du plancher pelvien au maximum comme pour retenir une envie d’uriner ;

  • tenez la contraction 5 secondes en respirant normalement, puis relâchez avec un repos de 10 secondes entre chaque contraction ;

  • faites 3 séries de 10 contractions maximum en vous accordant un repos entre les séries de 60 secondes. Vous pouvez renouveler l’exercice 5 fois par semaine. De la même manière, à chaque fois que vous éternuez ou toussez, pensez à serrer les muscles de votre plancher pelvien.

Chirurgie dans les cas les plus extrêmes

Dans les cas de laxité vaginale sévère ou résistante aux traitements non chirurgicaux, d’autres techniques peuvent être utilisées, telles que :

  • le rajeunissement vaginal au laser, visant à remodeler la structure vaginale ;

  • la vaginoplastie, une méthode chirurgicale permettant de rétrécir le diamètre du vagin et de renforcer le plancher pelvien.

En conclusion, la laxité vaginale est un problème de santé qui peut avoir des conséquences significatives sur la vie quotidienne, la santé reproductive et sexuelle des femmes. Consulter un gynécologue est la première étape importante pour évaluer et traiter la laxité vaginale, en explorant les différentes options de traitement. Éviter les pratiques inappropriées, comme l'utilisation de remèdes non médicaux, est essentiel pour prévenir d'autres complications et promouvoir une santé vaginale optimale. En sensibilisant à cette question et en encourageant un accès approprié aux soins médicaux, nous pouvons aider les femmes congolaises à retrouver leur bien-être et leur qualité de vie.


Téléchargez dès maintenant l'application Synwell Santé pour prendre un rendez vous avec un médecin spécialisé et obtenir un suivi médical adapté à vos besoins.


Rejoignez la communauté #plusjamaisseul 


Fb : @synwell_santé

Insta : @synwell_santé

LinkedIn : Synwell


0 commentaire

Commentaires


bottom of page